Fibre optique : Free refuse un accord avec SFR et Orange

En septembre dernier, Eric Besson, le secrétaire d'Etat au Développement de l'Economie numérique, avait exprimé le souhait qu'un accord incluant l'ensemble des opérateurs impliqués dans le déploiement de la fibre soit finalisé d'ici à la fin du mois d'octobre. A défaut, il a menacé de saisir le gendarme des télécoms, l'Arcep, afin qu'il prenne une décision réglementaire à caractère contraignant. Depuis, toujours aucun accord n'a été signé.

Le 24 septembre dernier, Orange et SFR annonçaient avoir conclu un accord portant sur les conditions opérationnelles du déploiement de la fibre : initialement monofibre, il a été amendé mi-octobre par les deux opérateurs et comporte désormais une expérimentation de type multifibre, comme le prône Free (lire l'article Fibre optique : Orange et SFR tendent la main à Free du 16/10/2008).

Mais Free n'a pas voulu rejoindre cet accord. Début novembre, les services d'Eric Besson auraient tenté de forcer la main à Free en lui envoyant un protocole d'accord pour l'inciter à rejoindre l'alliance conclue entre Orange et SFR, selon "Les Echos". Dans un premier temps, Free se serait engagé à le signer, le jugeant "équilibré". Mais, suite à l'ajout de clauses par Orange et SFR, le FAI aurait fait marche arrière. Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad, la maison mère de Free, aurait envoyé la semaine dernière une lettre à ses deux concurrents pour leur répéter que leur accord était "inacceptable" et "non conforme aux principes de bonne gestion préconisés par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes", précise le quotidien économique.

Orange / Free