Free condamné pour manque de clarté sur les appels "illimités"

L'opérateur avait mis en place toute une série de restrictions que le tribunal correctionnel assimile à une pratique commerciale trompeuse.

Free vient d'être condamné par la justice qui lui reproche de ne pas avoir été clair concernant les restrictions existantes sur les appels illimités vers l'international de ses abonnés. 19 d'entre eux avaient ainsi porté plainte après avoir constaté qu'ils ne pouvaient pas passer d'appels vers l'étranger à certaines heures de la semaine ou du week-end. D'autres déploraient que leurs appels soient systématiquement coupés après 40 minutes de conversation. Le tribunal correctionnel vient donc de condamner Free et sa maison mère Iliad à verser respectivement 50 000 et 25 000 euros d'amende pour pratique commerciale trompeuse après enquête de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) concernant les factures émises entre mai 2009 et mai 2012.

Lors de l'enquête, le président de Free a d'ailleurs confirmé l'existence de ces limitations pour des raisons techniques ou afin d'éviter la fraude : 1 heure de voix par jour, 4 heures par semaine ou 100 heures par semestre. Il a d'ailleurs lui aussi été condamnée à hauteur de 4 500 euros.

Free