Bruxelles et la FCC pourraient garantir la VoIP sur mobile


Des associations demandent à la FCC et aux autorités européennes de prendre des mesures pour obliger les opérateurs à donner accès à la VoIP sur mobile.

AT&T et T-Mobile ont décidé de bloquer l'usage de la nouvelle application Skype sur l'iPhone autrement que dans les zones Wifi. Face à eux, deux associations se mobilisent pour défendre le libre usage d'Internet par les consommateurs quel que soit le support choisi.
 
Il s'agit de l'association américaine baptisée Free Press qui, sur la base de l'Internet Policy Statement, a demandé à la Federal Communications Commission (FCC) de garantir tous les usages de l'Internet sur mobile, et ainsi d'empêcher les opérateurs de bloquer l'accès de mobinautes à un service tel que Skype. Côté européen, c'est l'association Voice over the Net Coalition (VON), qui compte parmi ses membres Google, Microsoft et Intel, qui demande aux autorités de prendre des mesures similaires.

Le 31 mars dernier, le lancement de l'application Skype pour l'iPhone a entraîné une levée de boucliers d'AT&T et T-Mobile, les principaux partenaires d'Apple aux Etats-Unis et en Allemagne, qui y voient une menace pour leur activité. En effet, le modèle de Skype (eBay) permet déjà, via Internet, d'effectuer des appels gratuits entre utilisateurs mais également de reduire la facture pour les appels internationaux vers des fixes et des mobiles.

Cette solution est également applicable à la téléphonie mobile grâce à la VoIP et certains fabricants l'ont déjà adoptée à l'instar de Nokia qui l'intègre dans ses nouveaux modèles de smartphones, mais aussi sur les téléphones portables basés sur la technologie Android (Google) et Windows Mobile (Microsoft). Depuis son lancement, la fameuse application pour iPhone a été téléchargée un million de fois en seulement deux jours elle.

Wifi / VoIP