Google accusé de trafiquer ses résultats au profit de ses services

Les voyagistes se plaignent de voir leur ranking dégradé au bénéfice des services du moteur.

Le géant du Web affiche ses propres services de recherche spécialisés - Health, Shopping, Local Content...- devant les liens renvoyant vers des sites concurrents, ce que Google justifie en expliquant que ses services sont plus utiles aux internautes que les autres. Les moteurs concurrents dont le trafic vient principalement de Google s'en plaignent désormais haut et fort. C'est en particulier le cas des moteurs de recherche spécialisés Yelp, TripAdvisor, Citysearch et WebMD.com, qui selon le "Wall Street Journal" accusent Google de dégrader leur ranking au profit de ses propres services de recherche spécialisés.

 

Un constat déjà énoncé en novembre par Benjamin Edelman, qui établissait que les algorithmes de Google ne s'appliquaient pas à certains sites afin d'améliorer leur position dans le classement. Ce chercheur à Harvard avançait que Google codait en dur l'affichage de ses propres liens dans les premières places des résultats générés par les algorithmes (lire l'article La partialité du moteur Google démontrée, du 17/11/2010).

 

Ces plaintes montrent à quel point les recherches effectuées sur le moteur de recherche sont cruciales pour de très nombreux acteurs et font l'objet d'une attention croissante. Ainsi, la Commission européenne a décidé en novembre d'ouvrir une enquête afin de déterminer si Google trafique bel et bien ses pages de résultats au profit de ses propres services (lire l'article L'UE ouvre une enquête sur Google pour abus de position dominante, du 30/11/2010).

Google / Moteur de recherche