Une demande qui continue à croître

Avec la crise, "on ne cherche plus la croissance profitable, on décide de renforcer nos parts de marché" affirme Frédéric Thil, directeur général de Ferrero France. Pour l'année 2008/2009 (clôturée fin août), il prévoit d'augmenter ses ventes en volume de 0,8%, même si les prix baissent.
©  Ferrero