Savez-vous quelle est votre note à la Banque de France ?

Au même titre que les États qui sont évalués par les agences de notation, les entreprises reçoivent une note par la Banque de France. Un score qui conditionne leur accès au crédit. Et qui exige donc un suivi attentionné. Est-ce le cas dans votre entreprise ?

La crise financière et budgétaire qui frappe la zone Euro a eu des répercussions sur le système bancaire français et les conditions d’accès au crédit pour les entreprises.
Cette situation conjuguée à la réglementation bancaire (Bâle III) toujours plus contraignante en matière de ratio « risque / fonds propres », est en train de tarir les liquidités octroyées aux TPE/PME et de rendre les conditions d’accès au crédit très compliquées.
Dans ce contexte, il apparait que la notation donnée chaque année par la Banque de France va devenir la référence utilisée par tous les établissements bancaires pour prendre une position ex ante sur un crédit
De ce fait, il y aura donc un lien direct entre cette notation et l’acceptation de la demande financement mais également sur les conditions financières et de garanties afférentes. En résumé, plus la notation sera élevée et plus l’accord des banques sera aisé et le coût faible, et inversement.

Le chef d’entreprise doit donc anticiper ce risque de non-financement en pilotant et optimisant sa notation Banque de France.
En effet, si les critères de la Banque de France reposent sur des ratios de rentabilité et de liquidité issus des comptes annuels, la notation tient compte également d’autres éléments plus qualitatifs et stratégiques, d’où l’intérêt de savoir défendre cette notation auprès des conseillers de la Banque de France.

« La Banque de France tire les leçons des défaillances observées en 2009 et 2010, souvent induites par une mauvaise anticipation de la liquidité et de la flexibilité financière. Aussi, une attention particulière est elle désormais accordée à l’analyse de la liquidité, qui vient conforter l’approche « qualitative » de la cotation privilégiée par la Banque de France » (Bernard TEDESCO – Directeur Régional Ile de France de la Banque de France – Le Francilien des Experts comptables N°74).

Dans ce contexte, en tant qu’expert comptable et conseil, il a paru urgent à RSM France, de mettre en œuvre une démarche structurée d’accompagnement des entreprises, sur la base des critères principaux retenus par la Banque de France.
L’objectif est de valoriser les atouts d’une société, en donnant une vision stratégique à moyens termes sur son évolution. La démarche se décline en 4 étapes : analyse de la situation économique et financière, élaboration du plan de financement, analyse des comptes annuels et des données analytiques, présentation d’un rapport synthétique destiné à la Banque de France.

Pour en savoir plus, les liens utiles vers le site de la Banque de France :

http://www.banque-france.fr/fr/instit/services/fiben/cotation/faq.htm#question1
http://www.banque-france.fr/fr/instit/services/fiben/cotation/pdf/Banque-de-France_Guide_reference_cotation-2010.pdf

Autour du même sujet