Standard and Poor’s dégrade d’un cran la note souveraine de la Tunisie

L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé le 19 février 2013 avoir dégradé d’un cran la note souveraine de la Tunisie de BB à BB-, assortie d’une perspective négative, en raison de la crise politique qui secoue le pays.

« Nous estimons que les tensions politiques ont fortement augmenté, augmentant les risques pour la transition démocratique en Tunisie », explique l’agence dans un communiqué publié ce mardi.

Selon S&P, la situation politique pourrait même se détériorer davantage, d’où la perspective négative.
Standard and Poor’s avait abaissé le 23 mai 2012 de deux crans la note de la dette à long terme de la Tunisie à BB, reléguant ainsi le pays dans la catégorie des emprunteurs spéculatifs.
L’agence de notation avait précédemment abaissé la perspective de la note à négative, contre stable en juillet 2011, soit avant les premières élections dans le pays après la chute de Ben Ali en janvier de la même année.

Autour du même sujet