Il n'y a qu'une seule manière de devenir vraiment très, très riche

Si vous souhaitez accumuler des richesses, vous n'y parviendrez jamais en travaillant pour quelqu'un d'autre.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Vous souhaitez devenir vraiment riche ? (Bien qu'il y ait plusieurs manières de se sentir "riche", il s'agit ici de richesse économique.)
Prêtez votre attention à cette excellente opportunité d'investissement. C'est une affaire très simple. Il vous suffit d'investir presque tout votre temps et votre argent.
En retour, vous pourrez gagner 3% de plus après une année.
La contrepartie ? Vous pourrez tout perdre à tout moment, à cause d'éléments indépendants de votre contrôle et que vous ne verrez pas venir.
Seriez-vous prêt à faire cet investissement ? Bien sûr que non.
Et pourtant des millions de personnes le font – ils vont travailler tous les jours pour quelqu'un d'autre. L'analogie (et les chiffres qui vont avec) n'est évidemment pas parfaite. Vous bénéficiez d'un salaire jusqu'au licenciement. Mais quand vous travaillez pour quelqu'un d'autre, votre retour sur investissement est limité – une augmentation est possible mais dans la plupart des cas, celle-ci ne dépassera 3 à 4%.
La contrepartie est, elle, toujours illimitée parce que vous pouvez vous faire licencier à tout moment et voir disparaitre du jour au lendemain votre revenu (comme ce fut mon cas)… ainsi que votre investissement de temps, d'effort, de dévouement et de sacrifice.
Un potentiel de retour sur investissement extrêmement limité. Une contrepartie illimitée.
C'est un très mauvais investissement.
Riche en argent
Si vous souhaitez devenir très riche, vous n'y parviendrez jamais en travaillant pour quelqu'un d'autre. Le gouvernement est d'accord avec moi.
La branche d'étude statistique du fisc américain (IRS), où la joie et la bonne humeur vont pour mourir, a publié "400 déclarations d'impôts individuelles des plus gros revenus bruts disponibles ajustés chaque année, 1992-2009" ou, en langage non-gouvernemental, "400 personnes qui gagnent un paquet d'argent". 
En 2009, il fallait 77.4 millions de dollars en revenus disponibles bruts ajustés pour faire partie de ce top 400. (Et c'était tout juste suffisant. Le revenu moyen des gens sur cette liste était de 202.4 millions de dollars.)
C'est le détail des sources de revenus de ces 400 personnes qui rend ce rapport intéressant:
  • Salaire : 8.6%
  • Intérêt: 6.6%
  • Dividendes: 13%
  • Partenariats et entreprises: 19.9%
  • Gains du capital: 45.8%
Quelques remarques évidentes:
  • Vous ne deviendrez pas véritablement riche en travaillant pour un salaire.
  • Vous ne deviendrez pas véritablement riche en investissant seulement dans les actions de grosses entreprises.
  • Posséder une entreprise pourrait non-seulement vous permettre de construire une solide base de richesse mais aussi un jour… 
  • Générer d'énormes retombées financières – et vous rendre très riche.
Vous ne faites pas confiance à l'IRS ? Très bien. Jetez un œil aux dix noms au sommet de la liste des milliardaires de Forbes: Gates, Buffet, Ellison, Koch, Walton, Adelson. Tous des entrepreneurs. (J'ai cherché au-delà de 200 pour trouver un employé, je me suis ennuyé et j'ai abandonné.)
Il apparaît clairement que la richesse financière est le résultat d'un investissement dans vous-même et sur les autres, d'une prise de risques et d'une centaine de petites actions très bien exécutées… puis d'un ou deux incroyables gros coups menés à bien.
Et si vous ne réussissez pas ces deux gros coups ? Il y a une autre manière d'être extrêmement riche.
Riche en vie
Je connais des gens qui travaillent pour quelqu'un et qui sont parfaitement satisfaits et comblés – mais c'est plutôt l'exception que la règle (du moins, de ce que j'ai pu constater).
D'un autre côté, j'ai parlé à des centaines d'entrepreneurs et ils partagent tous ce trait de personnalité: quand nous parlons de la dimension économique de l'entreprenariat – stratégies de sortie, revenus, introduction en bourse, retirer son investissement – ils sont intéressés mais pas vraiment passionnés.
Mais quand nous parlons de la vie d'entrepreneur et du sentiment qui les habite, aucun d'entre eux ne manque d'avoir l'air enjoué. Ils parlent des challenges, des responsabilités, du sens du devoir, du sentiment d'avoir une raison d'être, de l'épanouissement et de l'excitation que procure le travail en équipe ainsi que l'incroyable sensation de contrôle qu'ils ont l'impression d'avoir sur leur destin… A chaque fois, c'est invariable.
  • Les gens avec un réservoir de rêves et de motivations sans limite et des revenus négligeables ont l'air enjoué.
  • Les entrepreneurs à succès comme Joel Gascoigne, qui a aidé à faire passer Buffer de projet personnel à véritable business avec une bonne équipe et un chiffre d'affaires important, ont l'air enjoué. 
  • Les entrepreneurs au succès incroyable comme Scott Dorse, qui a aidé à mener ExactTarget d'un garage à l'IPO et jusqu'au rachat par Salesforce.com, ont l'air enjoué.
Tous les entrepreneurs ont l'air enjoué quand nous parlons de la vie d'un entrepreneur parce que c'est ce qui leur donne l'impression d'être vivants: libre de constituer leur propres emplois du temps, de prendre leurs propres décisions, de commettre leur propres erreurs… et de n'avoir aucune limite, financièrement mais aussi (encore plus essentiel) personnellement.
De ce point de vue, indépendamment de la contrepartie financière, ils se sentent riches. Et ils le sont effectivement – au-delà de leur revenu ou de leur fortune.
Très, très riche
Le seul moyen d'être véritablement riche économiquement et riche personnellement – en d'autres termes, véritablement riche – est de lancer votre propre business. Même si ce n'est qu'une activité secondaire. Même s'il ne s'agit que d'être hobby amélioré.
Il n'y a pas de raison de ne pas le faire. Rien ne vous oblige à quitter votre travail immédiatement et vous ne devriez probablement pas le faire. (L'un des meilleurs moyens de minimiser votre part de risques est de conserver votre emploi à plein temps pendant que vous fortifier les bases de votre succès.) Les bases du lancement d'un business sont simples, il vous suffit de quelques heures.
Pensez-y: pour moins de liberté, moins de contrôle et moins d'épanouissement, vous allez travailler pour quelqu'un tous les jours et votre succès sera toujours limité et la contrepartie toujours énorme. La contrepartie est aussi illimitée pour les entrepreneurs – mais ils peuvent, en revanche, se réjouir de la possibilité d'une réussite, financière et personnelle, elle aussi illimitée.
Pariez sur vous-même. Essayez de devenir très, très riche.
Oui, il est possible que vous ne deveniez que très riche.
L'un ou l'autre serait génial – et vous aurez atteint une réussite dont vous aurez fixé la définition. Alors lancez-vous dans l'aventure entrepreneuriale, même si c'est de manière très minime et sure. Chaque pas vous rapprochera du point où vous serez très riche – et même peut-être très, très riche – et vous permettra d'intégrer un groupe de gens qui vivent à leur manière, avec leurs propres règles.
Qui sont ces gens ? Des entrepreneurs. Devenez en un.
C'est le meilleur investissement que vous pouvez faire – parce qu'il signifie que vous investissez dans vous-même.

Traduction par Shane Knudson, JDN
Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 500 leaders d'opinion. Retrouver la version originale en anglais ici.

Revenus / Rachat