Partager cet article

RSS
Untitled Document
Sommaire

Dossier complet

L'hyper puissance américaine connaît des jours difficiles. La crise des subprimes a eu des conséquences peu imaginables pour les Européens : des centaines de milliers de familles expulsées de leurs foyers, un marché de l'immobilier en pleine déconfiture, des grandes banques dans la tourmente et leurs patrons qui payent les pots cassés d'une gestion hasardeuse. Des maux qui s'ajoutent à ceux déjà existants, quand ils ne les nourrissent pas, en particulier un endettement des ménages qui ne cesse de grimper. Aujourd'hui, les Etats-Unis assistent même au retour de la soupe populaire.

 

La crise fait la Une de la presse américaine. "Ce sentiment de naufrage", pour Business Week, ou encore "La contraction du consommateur", quelques numéro plus tard. Fortune, lui, s'interroge, crûment : "Qu"est-ce qu'ils avaient fumé", se demande la magazine à propos des grands patrons américains de banques.
JDN Economie Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT