3 ex aequo : Bordeaux

A Bordeaux, la location s'impose comme une solution moins coûteuse que l'achat immobilier. A condition de ne pas tenir compte de l'aspect "constitution d'un patrimoine" inhérente à l'acquisition d'un logement. La part d'un loyer pèse pour 35% du revenu des ménages bordelais. Un pourcentage qui monte à 45% pour une mensualité.
©  joseph hilfiger Fotolia