Négocier le prix de vente d'un bien quand les transactions chutent

marchander reste encore le moyen le plus direct de faire des affaires.
Marchander reste encore le moyen le plus direct de faire des affaires. © Andres Rodriguez - Fotolia.com

Le conseil peut paraître trivial, et pourtant... Négocier le prix de vente du bien immobilier qu'on convoite reste le moyen le plus sûr de faire une bonne affaire. Surtout lorsque le marché se grippe, ce qui est le cas depuis la fin de l'année 2011, malgré une très légère reprise observée en ce début d'année. Entre janvier 2012 et avril 2013, le cumul des ventes de maisons et d'appartements sur un an a chuté de 20%, à 665 000 transactions. C'est donc le moment opportun pour marchander.

Attention cependant à ne pas placer la barre trop haut, ou en l'occurrence trop bas, au risque de se faire coiffer au poteau par des acheteurs qui eux auront formulé une proposition d'achat au prix demandé par les vendeurs. Dans ce cas, mieux vaut ne pas tabler sur une décote supérieure à 10%.