Depuis 1793, les Laurin sont minotiers en Poitou-Charentes

Minotier de père en fils, les Laurin n'ont jamais quitté Châtellerault depuis 1793. © Photomontage JDN

Depuis sept générations, de père en fils, les Laurin dirigent les Grands Moulins d'Ozon, une minoterie poitevine. Les techniques mis à part, cette famille exerce exactement le même métier qu'à sa fondation, c'est-à-dire transformer le blé en farine pour le vendre à des artisans boulangers, aux industriels. Mais pour garder son indépendance, l'entreprise a dû se développer. En 1913, c'est une des premières minoteries à acheter des camions pour assurer les livraisons. Et les successeurs ne sont pas en reste. Ils modernisent les moulins et construisent des silos pour absorber la production qui triple entre 1950 et 2000.

Suggestions de contenus