Astrium coiffé par une PME allemande

Astrium a vu lui échapper le contrat sur la construction des 14 premiers satellites du système de navigation européen Galileo. © Photomontage ESA/ill./CARRIL Pierre / Pepperwest - Fotolia.com

L'année 2010 a bien mal commencé pour Astrium. Le 7 janvier, l'Union européenne choisit la PME allemande OHB, alliée au britannique Surrey Satellite Technology (SSTL), pour construire les 14 premiers satellites du futur GPS européen. La division spatiale du groupe EADS voit ainsi un contrat de 566 millions d'euros lui passer sous le nez.

C'est un peu la victoire de David contre Goliath : OHB pèse à peine 260 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 1 600 salariés, contre 4,8 milliards d'euros et 15 000 personnes pour Astrium. Mais depuis le lancement de l'appel d'offre, EADS est devenu propriétaire de SSTL. L'ultime moyen de ne pas se retrouver bredouille.