Commissaire européen : 24 565 € bruts par mois

Les membres de la Commission européenne reçoivent de confortables indemnités d'installation lorsqu'ils prennent leurs fonctions. © Murielle Maurage

Traitement de base mensuel : 20 832,54 € bruts par mois. Ce montant correspond à 112,5% du traitement de base d'un fonctionnaire de l'Union européenne de grade 16, troisième échelon (le plus haut grade).

Indemnité mensuelle de représentation : 607,71 € bruts par mois.

Indemnité de résidence : 3 124,88 € bruts par mois. Elle représente 15% du traitement de base mensuel.

Indemnité de frais d'installations : 41 665,08 € bruts lors de la prise de fonction puis 20 832,54 € lors de la cessation des fonctions. A compter du 1er jour qui suit la cessation de ses fonctions, un ancien membre de la Commission européenne perçoit une indemnité transitoire mensuelle comprise entre 8 333,01 € et 13 541,15 €, selon la durée de son mandat.

Avantages : allocations familiales (jusqu'à 4,275% du montant du traitement de base soit 890,59 € par mois), remboursement des frais de mission, indemnité par journée entière de déplacement, indemnité transitoire après cessation de fonction. A l'âge de 65 ans révolus, les anciens membres de la Commission ont droit à une pension à vie. Son montant annuel ne peut excéder 70% du dernier traitement de base, soit 14 582,78 €. Un ancien commissaire peut donc percevoir jusqu'à 1 215,23 € par mois.