La croissance externe, une opportunité à manier avec précaution

Frédéric Bedin, président de l'association CroissancePlus et directeur général de Public Système, livre ses conseils.

frederic bedin
Frédéric Bédin, président de CroissancePlus. © CroissancePlus

L'objectif des entrepreneurs de croissance : grandir et devenir le leader. Pour atteindre ce but, il faut définir sa stratégie, s'entourer des meilleurs, avoir du flair et...faire de la croissance ! Pour faire grandir votre entreprise, vous pouvez vous baser sur de la croissance externe. C'est un outil d'expansion qui offre plusieurs avantages : accroitre sa compétitivité, augmenter sa rentabilité, développer son activité ou encore augmenter ses parts de marché. Tous ces objectifs font rêver ! Mais pour qu'une telle opération réussisse, il faut étudier précisément la faisabilité, définir les objectifs et surtout impliquer les équipes internes qui ont un rôle primordial.

Etudier la faisabilité, définir les objectifs, impliquer les équipes.

Concrètement, la croissance externe peut être l'acquisition de tout ou partie d'une entreprise. Celle-ci peut être complémentaire, les 2 entreprises pourront alors fusionner leurs savoir-faire et leurs compétences. L'association peut également avoir lieu avec une entreprise concurrente ou d'un autre secteur d'activité, ce qui permettra aux entrepreneurs d'accéder à de nouveaux marchés, d'atteindre une nouvelle clientèle et d'être présents sur de nouveaux réseaux de distribution.

Il est à noter que la négligence de certains aspects dans ce genre d'opération peut mener à un échec. Pour diminuer ce risque, une opération d'acquisition doit d'abord être mûrement réfléchie et bien encadrée. Le choix de sa structure d'accompagnement et de son mode de financement est une étape élémentaire. Par exemple, il est plus prudent d'avoir les liquidités nécessaires ou d'avoir une capacité d'endettement suffisante pour faire intervenir les banques, des actionnaires ou des investisseurs extérieurs.

Ces efforts de communication sont à appliquer à tous les acteurs liés à l'opération : clients, partenaires, investisseurs et salariés.

Ensuite, considérez pleinement la dimension sociale et humaine et positivez le projet auprès des collaborateurs ! Pour une intégration optimale, il convient d'informer les équipes pendant l'acquisition et surtout après, afin qu'elle ne soit pas mal interprétée et mal vécue. Une fusion peut entrainer des doublons de postes entre les collaborateurs de l'entreprise acheteuse et ceux de l'entreprise cible. A contrario, elle peut aussi générer la création de nouvelles missions. Il est donc nécessaire de définir une nouvelle politique RH. Des complémentarités peuvent ressortir, alors pourquoi ne pas les mettre en valeur ? Des plans de carrières et des perspectives d'évolutions peuvent également changer... la communication sera primordiale !

Ces efforts de communication sont à appliquer à tous les acteurs liés à l'opération : clients, partenaires, investisseurs et salariés. Management et communication sont imbriqués.

Les entreprises de croissance veulent grandir et CroissancePlus les encourage à accélérer leur développement. Pour réussir une opération de croissance externe, de nombreux défis sont à relever : financiers, techniques, managériaux... Mais c'est avant tout un travail d'équipe. A la clé, des créations d'emplois et une croissance en hausse, alors lancez-vous !

CroissancePlus / Expliquez-moi