Le bambou, jusqu'où ?

ordinateur et filtres à café en bambou
Ordinateur et filtres à café en bambou © ASUS / Melitta

Jusqu'où ira se nicher le bambou ? Pour le café, Melitta vend des filtres fabriqués avec 60% de fibres de bambou. L'entreprise a déjà vendu 2.884.000 boites de 40 filtres, soit 115 millions de filtres par an. "Les ventes sont en progression de 5.5% et représentent 9.7% des volumes de vente chez Melitta", témoigne Mathilde Nouzille, chef de produit pour Melitta France.

Même le secteur high-tech entend surfer sur la vague écolo du bambou. Après avoir conçu des portables avec du cuir, Asus a présenté le premier portable au monde en bambou baptisé EcoBook. Selon le fabricant, l'ordinateur est totalement recyclable et permet de limiter sa consommation d'énergie. Un bon coup de pub pour la marque, qui n'a pour l'instant donné aucune date de commercialisation.


David Farrelly, auteur d'un "Livre du bambou" en 1984, était donc bien un visionnaire : il y dénombrait plus de 12.000 utilisations possibles du bambou. Nul doute qu'elles ne tarderont pas à être exploitées.