L'argent de poche sucré

ce sont surtout les enfants d'ouvriers qui sont touchés.
Ce sont surtout les enfants d'ouvriers qui sont touchés. © galam - Fotolia.com

Le chômage induit par définition une perte de revenus. Et dans ces cas là, même les enfants trinquent puisque parmi les postes de dépenses réduits on trouve... l'argent de poche.

Selon le baromètre CSA/Crédit agricole dédié à la question, en 2009, 40% des parents d'enfants de 6 à 15 ans ont donné de l'argent de poche à leur progéniture. Soit une baisse de plus de 10 points en deux ans. En 2008, la proportion était de 45%. La baisse est particulièrement forte au sein des familles ouvrières : moins 10 points en un an, à 41%. Dans le détail, 33% de parents affirment avoir changé leurs habitudes à cause de la crise économique.

Par ailleurs, le montant mensuel moyen s'établit à 18,90 euros et, nouveauté 2009 selon le baromètre, les filles reçoivent en moyenne moins que les garçons : 17,30 euros pour elles, contre 20,80 euros pour eux.