Le président de Japan Airlines gagne moins que ses pilotes

haruka nishimatsu, président de la compagnie aérienne japan airlines (jal).
Haruka Nishimatsu, président de la compagnie aérienne Japan Airlines (JAL). © JAL

En période de crise, les dirigeants japonais n'hésitent pas à sacrifier une partie de leurs avantages, un moyen de "partager la peine des collaborateurs", selon Haruka Nishimatsu, le président de la compagnie aérienne Japan Airlines (JAL). Depuis sa nomination en 2006, il vient travailler en bus, son bureau est installé dans un open-space et il déjeune à la cantine d'entreprise avec ses salariés. Qui plus est, il s'octroie un salaire inférieur à celui de ses pilotes. En 2007, il était de 9,6 millions de yens (75 500 euros) annuels. Et les derniers résultats de la compagnie pourraient encore abaisser sa rémunération totale de 40%...