Plan de relance : les succès et les échecs

Entre janvier et juillet 2009, le plan de relance français a permis d'atténuer la récession. Sa mise en œuvre aurait généré 0,7 point de croissance du PIB selon le gouvernement. Au 8 septembre, 19,5 milliards des 33 milliards prévus avaient été dépensés à travers 900 chantiers ou mesures.

Pour autant, il n'a pas permis d'inverser la courbe de la croissance : au 30 juin dernier, la baisse du PIB était estimée à 2,4% par l'Insee et Bercy table sur un recul de 2,5% sur l'année 2009.

Alors si certaines mesures ont limité la casse dans certains secteurs, d'autres n'ont pas rencontrées le succès escompté ou en tout cas pas encore. Découvrez ce qui marche et ce qui ne marche pas dans le plan de relance.