Pão de Açúcar, courtisé par les groupes français

le célèbre pain de sucre de rio de janeiro donne son nom à l'enseigne de grande
Le célèbre pain de sucre de Rio de Janeiro donne son nom à l'enseigne de grande distribution. © Alain Badoual

Voilà une compagnie brésilienne au cœur de rivalités françaises, entre les groupes Carrefour et Casino précisément. Pão de Açúcar, société de grande distribution qui comprend supermarchés, hypermarchés, magasins d'électroménager, ou encore e-commerce.

Fondé en 1948, le groupe est aujourd'hui dirigé par Abilio Diniz, chef d'entreprise surtout connu au Brésil pour avoir été kidnappé en 1989, lors de l'élection présidentielle brésilienne. Ce kidnapping, perpétré par des autoproclamés supporters de Lula, avait influencé le vote en défaveur de ce dernier.

En 1999, le groupe Casino est entré au capital de Pão de Açúcar puis a renforcé ses positions en 2005. Mais en juin dernier, Abilio Diniz accepte une fusion des actifs de son groupe avec ceux de Carrefour au Brésil, provoquant l'ire du groupe stéphanois.

Chiffre d'affaires 2010 : 25,1 milliards $

Résultat net : 432,4 millions $

Effectif 2010 : 145 000