Les plats bios pour bébé de Good Goût se vendent partout

la seule inquiétude de mikaël aubertin, un des fondateurs de good goût, est de
La seule inquiétude de Mikaël Aubertin, un des fondateurs de Good Goût, est de savoir si sa croissance sera à deux ou trois chiffres en 2015. © Good Goût

Et pourquoi le bio serait-il réservé aux grands ? C'est ce que se sont dit en 2010 deux jeunes parents soucieux de nourrir leurs bambins avec de bons produits en réalisant qu'il n'existait aucune offre sur le segment des pots pour bébé. Ils ont créée Good Goût et en quelques mois une centaine de magasins bio référençaient leurs plats. Aujourd'hui, ce sont plusieurs milliers, dont Carrefour, Géant, Casino, Auchan et Franprix.

C'est bien simple, le chiffre d'affaires de Good Goût triple chaque année. En 2013, la société écoulait 800 000 pots pour 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires. En 2014, les fondateurs tablent sur 2,5 millions d'unités et une activité de 4 millions d'euros. Un succès qui a permis à Good Goût de proposer davantage de références, de créer 7 emplois et de rêver d'international.