Les ponts qui s'auto-réparent

des bactéries incrustées dans le béton permettront de colmater les fissures dans
Des bactéries incrustées dans le béton permettront de colmater les fissures dans les infrastructures. © Karin Hildebrand Lau / Fotolia.com

Selon la Corrosion society, un organisme américain, le coût de la corrosion des infrastructures en béton s'élèverait à 125 milliards de dollars par an aux Etats-Unis. Sans compter les conséquences des travaux qui occasionnent des interruptions de circulation et des embouteillages.

L'équipe de Henk Jonkers, de l'université de Delft aux Pays-Bas, planche sur un nouveau béton qui comblerait lui-même les fissures... en ajoutant simplement de l'eau. Des bactéries intégrées à l'intérieur du béton, en réagissant avec le dioxyde de carbone formeraient une couche de carbonate de calcium. Extrêmement résistantes, les bactéries peuvent survivre en état "dormant" pendant des centaines d'années. Reste à trouver celles susceptibles de résister au milieu alcalin du béton.