Le peer-to-peer

le peeer-to-peer permet notamment le téléchargement illégal.
Le peeer-to-peer permet notamment le téléchargement illégal. © herreneck - Fotolia.com

La technologie du peer-to-peer doit sa renommée au service Napster, racheté par BMG en octobre 2000. Un rachat qui annonce le début d'une révolution pour l'industrie culturelle, qui estime perdre des dizaines de milliards de dollars chaque année. A cette date, les logiciels permettant le partage de fichiers entre internautes, que ce soit de la musique ou de la vidéo, se multiplient. Le plus célèbre restera sans doute eMule. Les démarches judiciaires se multiplient, faisant régulièrement fermer des services (ce fut le cas de Napster dès 2001).

Cependant, en avril dernier, le Government Accountability Office, l'équivalent américain de notre Cour des comptes, estimait qu'il était impossible de chiffrer les pertes dues au téléchargement et qu'il serait bon d'étudier ses "impacts positifs".