Les rémunérations fixes

en arrière-plan, jean-paul agon (l'oréal) est le second patron du sbf à la plus
En arrière-plan, Jean-Paul Agon (L'Oréal) est le second patron du SBF à la plus importante part fixe. © Photomontage JDN / L'Oréal / Vanessa - Fotolia.com

Comme 2010, deux patrons du SBF 120 ont reçu zéro euro sous forme de part fixe en 2011 : Daniel Derichebourg (Derichebourg) et Michel Rollier (Michelin). Pour les autres, la moyenne s'élève à 799 976 euros, soit une augmentation de 3,2%% par rapport à l'année précédente.

La part fixe la plus élevée est, là encore comme en 2010, celle de Daniel Julien, de Téléperformance. Elle s'élève à 2,1 millions d'euros. De même, la part fixe la plus faible, hors celles de zéro euro, est toujours l'apanage de Laurent Burelle, de Plastic Omnium.

 

Les chiffres ci-contre et ci-dessus portent sur 116 dirigeants, 2 patrons n'ayant pas touché de part fixe et les renseignements n'étant pas disponibles pour 2 d'entre eux : Aperam et SES.