John Paul DeJoria, un ancien SDF devenu milliardaire

john paul dejoria.
John Paul DeJoria. © Steve Hopson

Il s'en vante volontiers. John Paul DeJoria connait aussi bien la rue que les palaces. Enfant, il vend des cartes de Noël et des journaux pour aider sa famille. Mais sa mère, incapable de l'assumer financièrement, l'envoie en foyer. Là, DeJoria file un mauvais coton. Il intègre un gang de Los Angeles et devient SDF. Finalement, son salut viendra de son prof de maths qui lui assène qu'il n'arrivera "jamais à réussir quoi que ce soit dans la vie". Une provocation qui chatouille son orgueil.

Il se fait embaucher par un laboratoire de produits capillaires. Viré pour avoir critiquer la stratégie commerciale, il emprunte 700 dollars et monte sa propre marque John Paul Mitchell Systems en s'associant avec un coiffeur. Depuis ses produits capillaires ont fait sa fortune qu'il a diversifiée dans l'industrie musicale.