4e : Robert Dudley, BP (Royaume-Uni)

avec un américain à sa tête, le groupe bp espère renouer des liens avec
Avec un Américain à sa tête, le groupe BP espère renouer des liens avec l'administration Obama. © SdP

Nommé à la tête de BP depuis le 1er octobre 2010, l'américain Robert Dudley est chargé de restaurer l'image du groupe pétrolier. L'une des pires catastrophes écologiques de l'Histoire, l'explosion en 2010 de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon a affecté durablement l'image de la compagnie britannique, notamment auprès de l'administration Obama. Dès son arrivée, Dudley s'efforce de renforcer les contrôles de sécurité et a réussi à éviter le rachat de son groupe par Exxon ou Petrochina.

Robert Dudley, après être passé par Amoco, que British Petroleum a racheté en 1998, était auparavant directeur de la société britannique aux Etats-Unis. Il est détenteur d'un MBA de la Souther Methodist University et devrait percevoir un salaire d'1,2 million de dollars annuel.