L'étiquetage OGM mieux réglementé

les produits étiquetés 'sans ogm' devront obéir à des seuils stricts.
Les produits étiquetés "sans OGM" devront obéir à des seuils stricts. © Richard - Fotolia.com

Le décret n° 2012-128 du 30 janvier 2012 vient renforcer la règlementation en matière d'étiquetage OGM. A compter du 1er juillet, le seuil de tolérance (présence fortuite d'OGM) pour les filières se prévalant "sans OGM" est fixé à 0,1% pour les ingrédients d'origine végétale (farine, amidon, lécithine...). Pour les ingrédients d'origine animale (lait, viande, poisson, œufs...), deux seuils de 0,1% et 0,9% sont admissibles, mais cela doit être précisé sur l'étiquette.

Rappelons que le règlement européen impose un étiquetage obligatoire des produits OGM uniquement pour un taux de présence fortuite supérieur à 0,9%.