La "générosité incorporée"

comme solidaime, de plus en plus de marques reversent une partie du prix des
Comme Solidaime, de plus en plus de marques reversent une partie du prix des produits à des associations caritatives. © Solidaime

Le terme de "générosité incorporée", inventé par l'agence de tendances Trendwatching, illustre les marques qui reversent automatiquement une partie du prix à une œuvre caritative. "Les gens veulent à nouveau dépenser, mais cherchent un sens à leur achat", explique Nick Chiarelli, le directeur Europe de l'agence de conseil Iconoculture. La marque de stylos Mont Blanc a par exemple sorti une collection de "donations pens", dont une partie des bénéfices est reversée à des opérations de soutien à la musique classique. Et dès qu'une lampe solaire Sunnan est vendue par Ikea, l'enseigne en donne une autre à l'Unicef pour les enfants dans les villages sans électricité.

Pour Patrice Duchemin, de L'Œil Laser, ces "néos-dons" ont l'avantage de d'adresser à des consommateurs qui, contrairement aux militants, ne sont pas prêts à dépenser plus pour soutenir une cause.