Les loueurs d'automobiles

certaines agences ont été prises d'assaut.
Certaines agences ont été prises d'assaut. © Jupiterimages / Polka Dot / Thinkstock

La situation des loueurs de voitures est contrastée à en croire les professionnels. Selon le conseil national des professions de l'automobile, d'une part les réservations se sont arrêtées aux aéroports, les clients ne voulant plus partir, d'autre part les agences de ville sont parfois prises d'assaut.

Reste que le cours de bourse d'un loueur comme Sixt a pris un sacré coup de fouet. De 22,10 euros à l'ouverture le mercredi 14 avril, il a grimpé jusqu'à 25,07 euros le lundi 19 avril, soit une hausse de 13%.