La série Need for Speed revient transformée !

Test de Need for Speed Shift Avec cet épisode, baptisé Shift, la licence Need for Speed prend un virage complet. Le tuning et les courses urbaines parmi la circulation laisse place à une simulation de course GT. Une bonne idée ?

nfs3
On évitera autant que possible les contacts sous peine de perdre la course. © EA

Et oui, la licence Need for Speed n'est plus celle qu'on connaissait. D'ordinaire connue pour ces défis en pleine circulation et ses courses poursuites avec les autorités mais aussi pour ses possibilités infinies de tuning, Need for Speed devient une simulation automobile de courses dîtes GT

Les courses GT correspondent à la catégorie de véhicule de grand tourisme. Pas question toutefois de descendre la vitre et de se promener à petite allure pour prendre le vent dans les cheveux et avaler les kilomètres sous un paysage enchanteur. Le grand tourisme est une catégorie de véhicule de prestige (Porsche, Lamborghini, BMW, Nissan...) capable de monter de 0 à 100 Km / h en moins de 3,5 secondes. 

Globalement, il s'agit de courir sur des circuits en bitume face à 10 participants généralement, et d'essayer d'obtenir un podium a minima. Du classique donc, et Need for Speed Shift joue à ce titre dans la même cour qu'un Gran Turismo, Forza Motorsport ou GTR. Et ce n'est pas un hasard d'ailleurs, car le jeu est développé par les mêmes responsables de la licence GTR.

Need for Speed Shift est un jeu de conduite assez spécial. Les développeurs ont voulu reproduire l'expérience de la course GT et uniquement cela. En vue intérieure, on se réjouit donc des détails des voitures que l'on conduit, des sensations de vitesse, des dépassements à toute allure, du bruit des moteurs... Et de l'intensité des courses à haut niveau.

Pour autant, le jeu n'est pas spécialement grisant d'abord parce que l'on court sur du bitume et sur circuits fermés. L'ambiance est feutrée à double titre : il faut éviter tout contact pour éviter de perdre le contrôle, et le pilotage exige une telle précision que l'amusement est remplacé par la concentration. Les graphismes, hors vue intérieure, ne donnent d'ailleurs pas particulièrement envie de s'attarder sur les décors. 

nfs1
Les épreuves varient de la course classique au drift, spa et à la poursuite. © EA

Qu'on se le dise, ce Need for Speed Shift est prévu pour les férus de course automobile et si possible ceux qui aiment la difficulté et une approche assez réaliste de la conduite. Le jeu propose pourtant plusieurs modes d'assistance à la conduite qui vont de simple à pro. Cependant, l'assistance coupe toute sensation et tout intérêt. Il est préférable d'apprendre à piloter directement en mode confirmé au moins (juste avant pro) pour profiter de réelles sensations.

A ces réglages de conduite, on peut paramétrer le niveau de l'intelligence artificielle. En niveau facile, on gagnera très souvent les courses. Mais dès le niveau normal, il faut s'accrocher pour obtenir toutes les récompenses du jeu. Parlons-en justement, on commence NFS Shift avec des voitures de catégorie 1, plutôt ennuyantes à conduire et qui ressemblent peu ou prou à des véhicules de tous les jours avec leur motorisation molle. Il y a 3 catégories de véhicules et de courses supplémentaires à débloquer, plus des défis sur invitation seulement.

A partir de la catégorie 3, on s'amuse et les dérapages à gogo commencent. Pour les meilleurs pilotes, un championnat spécial est proposé une fois les courses de catégorie 4 terminée. Le contenu est donc assez imposant pour jouer pendant de nombreuses heures, plus encore si l'on pousse la difficulté au maximum. Need for Speed Shift permet encore de personnaliser un brin sa voiture, même si l'option se limite à la couleur de la peinture et à sa finition.

Son approche résolument simulation va certainement peiner à séduire le plus grand nombre, à l'opposé du plaisir immédiat d'un DIRT 2 par exemple. Mais pour ceux qui s'obstineront à surmonter la difficulté, Shift procure des sensations de conduite intérieure assez inédites, avec vraiment l'impression d'être au volant de la voiture.

Need for Speed Shift est disponible depuis le 17 septembre sur Xbox 360, PS3, PSP et PC.  

nfs4
La vue cockpit est proposée par défaut et fait la force du jeu © EA

 

 

 

Console / Jeux PC