Tenir compte du mode de vie de chacun

L'employeur ne doit pas empiéter sur la vie privée des salariés. © goodluz - Fotolia.com
Une entreprise doit fonctionner, mais sans pour autant porter atteinte à la vie privée des salariés. Certains collaborateurs n'ont pas la possibilité d'assister à des séances de travail très tard, d'autres ne peuvent être présents qu'à partir d'une certaine heure. Il s'agit notamment des jeunes parents ou des aidants (personnes qui aident un proche malade ou dépendant).
Les employeurs ont tout à gagner à tenir compte de ces spécificités. Ils peuvent par exemple interdire les réunions après 18 heures ou éviter à ces catégories de salariés des déplacements trop fréquents. De même, il n'est pas indispensable de demander de répondre à un e-mail à 19 heures. Dans tous les cas, être parent ou aidant ne doit pas être une tare. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas étendre leurs horaires de travail à l'infini. Ces salariés ne peuvent exclus de réunions ou de séances de travail.