Le jeune collaborateur

Son rapport au travail est très différent de celui de ses ainés. © pressmaster-Fotolia.com
Le jeune collaborateur fait partie de la génération Y, voire de la génération Z. Son rapport au travail est très différent de celui de ses ainés. Les managers doivent en tenir compte pour s'attacher sa fidélité et son dynamisme. "Je conseille toujours de donner du sens à son travail en l'impliquant sur des projets variés afin d'éviter la routine", confie Agnès Menso.
"Le jeune a des attentes élevées et peut outrepasser son rôle en proposant et innovant. Le management ne doit pas en prendre ombrage. Il doit le laisser s'exprimer. C'est également bénéfique pour le manager", complète-t-elle.
Mais attention, "il faut profiter de sa fougue mais le cadrer régulièrement. Le manager doit l'aider à prendre du recul et si besoin lui imposer de ne pas réagir à chaud par mail", conseille Erik Bouquet.