Faut-il privilégier le pupitre, la position assise ou déambuler librement ?

un pupitre a tendance à vous cacher, ce qui nuit à la force de votre image.
Un pupitre a tendance à vous cacher, ce qui nuit à la force de votre image. © jeremias münch - Fotolia.com

Le pupitre est un très mauvais outil de prise de parole car il permet de se cacher derrière. Il est plus productif d'aller vers la salle et plus pertinent d'avoir un micro à la main que deux micros figés devant son visage. On est ainsi plus convainquant. "Derrière un pupitre, votre corps est dissimulé et vous perdez 75% de l'image. Le meilleur orateur est celui qui connaît le contenu de son discours par cœur de manière à prêter son attention à sa voix et à son image", estime Aude Roy. Seule l'image du corps de l'orateur est mémorisée alors que le discours a tendance à s'oublier.

"La pire des installations, c'est d'être assis dans un sofa. On a les genoux à hauteur de tête, on a l'air d'un singe", s'amuse Aude Roy. Si vous êtes debout vous pouvez donner de l'emphase à tout votre corps. Le meilleur exemple étant Steve Jobs, le défunt patron d'Apple, qui est désormais copié par toute la planète.