12 façons d'être plus heureux au travail en moins de 10 minutes

Heureux au travail en 10 minutes Le travail est une source quotidienne de stress. Afin de mieux vivre votre temps passé au bureau, voici quelques conseils.

Quel est la clé du bonheur au travail ? Si vous posez la question à l'auteur à succès Sharon Salzberg, elle vous répondra qu'il s'agit d'un mélange de deux choses : savoir ce que vous faites au moment où vous le faites et avoir le sentiment que votre travail est porteur de sens.

A l'intersection de cette perception de l'instant présent et du sens général, il y a la "pleine conscience", affirme Sharon Salzberg dans son nouveau livre "Real Happiness at Work". Le livre se positionne comme tête de file de l'enseignement de la méditation aux Etats-Unis. C'est une boîte à outils pour intégrer cette "pleine conscience" et donc le véritable bonheur dans nos vies professionnelles de tous les jours.

Ne vous inquiétez pas, "la pleine conscience" ne nécessite pas de s'asseoir les jambes croisées dans une salle de conférence. Comme l'explique Sharon Salzberg, il s'agit d'avoir "une conscience équilibrée" de ce qui se passe autour de soi afin de pouvoir comprendre au lieu de simplement réagir.

En gardant ceci à l'esprit, voici une douzaine de façons simples d'être plus heureux au travail en moins de 10 minutes chacune.

1. Rappelez-vous que le bonheur au travail vient du sens qu'il porte

D'après Sharon Salzberg, "les gens disent que le principal facteur du bonheur au travail est le sens que l'on trouve parfois dans la fiche de poste et d'autres fois en dehors. Une des plus grandes sources de malheur est de se sentir sous-estimé."

Les recherches l'ont prouvé. Teresa Amabile, professeur à Harvard, a découvert qu'avoir le sentiment de progresser petit à petit dans sa carrière professionnelle apporte le bonheur au travail alors que les expériences d'Adam Grant, professeur à Wharton, ont démontré que les gens s'impliquent davantage et sont plus performants lorsqu'ils se sentent appréciés.

2. Listez le nombre de personnes en qui vous avez confiance et combien vous font confiance

"Une des choses auxquelles je demande aux gens de réfléchir est de définir le nombre de personnes qui doivent bien faire leur travail pour vous puissiez bien faire le vôtre", affirme Sharon Salzberg. Cela vous permettra de réaliser à quel point vous devez compter sur les autres.

Un développeur ne peut pas produire la prochaine application importante sans un concepteur et cette application n'avancera pas sans une équipe de vente. De cette manière, cela vous permet d'avoir une plus grande perception de la façon dont votre travail est lié aux autres, et cela lui donne davantage de sens.

3. Avant une réunion importante, songez au résultat

Avant une conversation cruciale ou un appel téléphonique décisif, Sharon Salzberg affirme qu'il faut penser à ce que l'on souhaite retirer de l'échange.

"Vous pouvez juste vous poser la question de savoir si vous voulez être blessant ou constructif, rabaisser l'autre ou trouver une solution", affirme Sharon Salzberg. Alors, vous aurez une idée du résultat que vous espérez obtenir, ce qui vous donnera le sentiment de mieux contrôler votre journée.

4. Trouvez comment "casser le rythme" de la journée

Nos journées de travail sont pleines d'e-mails, de réunions, de feuilles de calcul, de présentations et autres. Cela peut nous amener à avoir le sentiment de perdre le contrôle. Une grande partie de nos efforts déployés à apporter du bonheur dans nos journées de travail consiste à briser ce rythme, ce qui est possible en faisant une pause pour respirer pendant quelques secondes avant de s'adresser à quelqu'un, l'appeler ou lui envoyer un e-mail.

"Si nous ne prenons pas le temps de respirer face aux sollicitations incessantes, nous ne seront pas créatifs, performants ou enjoués. Nous ne nous entendrons pas avec les autres, nous n'accepterons pas les critiques sans imploser et  nous ne pourrons pas contrôler le niveau de notre stress quotidien", écrit-elle.

5. Ne décrochez pas le téléphone dès la première sonnerie

"Au lieu de décrocher le téléphone dès la première sonnerie, respirez et attendez la troisième", assure Sharon Salzberg.

En attendant ces deux sonneries, vous ajoutez un espace de respiration nécessaire à l'action. Autrement, il s'agirait simplement d'une réaction.

6. Attendez avant de cliquer sur "Envoyer"...

"Pour vos e-mails, ne cliquez pas tout de suite sur 'Envoyer'. Respirez et relisez. L'exemple classique, c'est lorsqu'on est furieux et que l'on envoie un message d'hostile. Bien que Gmail vous donne quelques secondes, la vie ne nous attribue pas autant de boutons 'Annuler''. Laissez donc le temps de voir si vous avez rédigé le message que vous souhaitiez vraiment", déclare-t-elle.

Pour Sharon Salzberg, l'essentiel du vrai bonheur relève de la conscience de ce que l'on fait au moment où on le fait. Les gens en colère n'ont typiquement pas conscience de leurs actions.

7. ...Ou envoyez-vous d'abord l'e-mail

Recevoir votre propre e-mail vous permet de voir ce que le destinataire réceptionnera dans sa boîte. Au lieu de s'engouffrer dans un malentendu qui sape l'énergie, cela vous permet de comprendre concrètement de quelle façon votre message sera lu.

8. Ne faites qu'une chose à la fois au moins une fois par jour

A mi-journée, buvez une tasse de café et ne buvez que votre café.

"Prenez juste votre café plutôt que de vous retrouver en conférence téléphonique, de vérifier vos e-mails et d'avoir coupé le son de la télévision afin de lire les informations qui défilent en bas de l'écran. C'est une autre manière de briser ce rythme sous haute pression", révèle-t-elle. Même si le multitâche paraît plus efficace, il ne l'est pas.

9. Souvenez-vous que ceux qui participent à vos réunions sont eux aussi des personnes

Lorsque vous vous asseyez pour participer à une réunion, regardez autour de vous. Selon Sharon Salzberg, c'est une très bonne façon de se rappeler que chacun veut être heureux, même s'il nous avons tous des idées différentes sur ce à quoi ça devrait ressembler.

Cela aide à avoir de la compassion pour le ressenti des autres, ce qui vous rend plus à même de vous identifier aux gens (une principale source de sens) et à être patient lorsqu'ils expriment une idée avec laquelle vous n'êtes pas d'accord, dit Sharon Salzberg.

10. Programmez une session de médiation d'une minute

Comme le signale Sharon Salzberg, la pratique de la méditation consiste à simplement être attentif aux sensations physiques. Si vous le faites un petit peu tous les jours, cela aura un impact important sur l'anxiété, le stress et la dépression. Comment procéder ? Voici les instructions qu'elle nous a données :

"Utilisez le corps et respirez. Vous n'avez même pas besoin de fermer les yeux. Connectez-vous sur les vraies sensations de la respiration afin de les sentir aller et venir. Remarquez les pensées et les émotions qui arrivent et essayez de vous y intéresser au mieux en tant qu'expériences de l'instant. La pleine conscience dépend des relations humaines. Il ne s'agit pas d'arrêter les pensées et d'avoir un trou de mémoire. Il s'agit de les identifier et de les observer plutôt que de se laisser envahir. Alors, nous avons le choix : je vais laisser cette pensée ou alors je vais agir dessus".

11. A la fin de la journée, songez à la fois au positif et au négatif

La plupart du temps, quand on sort du bureau, on ressasse tout ce qui n'allait pas dans la journée. Sharon Salzberg suggère de se pencher également sur ce qui allait bien. De cette manière, vous ne niez pas que certaines choses ne se sont pas bien passées mais vous obtenez une image plus complète de ce qui est arrivé.

12. Dans la journée, définissez un rappel

Lorsque vous commencez une tâche, vous pouvez définir un rappel sur votre téléphone ou dans votre navigateur toutes les 25 minutes, vous permettant d'éviter toute inattention. Cela vous donne la possibilité d'être plus conscient si vous travaillez ou si vous êtes perdu dans les méandres de l'Internet. De cette façon, vous pouvez faire appel à votre téléphone pour vous aider à rester plus concentré, être plus consciencieux et au final plus heureux.

"La pleine conscience n'est pas difficile. C'est s'en souvenir qui a simplement tendance à être de plus en plus difficile", conclut Sharon Salzberg.


Article de Drake Baer. Traduction par Sylvie Ségui, JDN

Voir l'article original : 12 Ways To Be Happier At Work In Less Than 10 Minutes 

Autour du même sujet