"Rhabiller Jean-Pierre" : la guerilla marketing

Qu'on le rhabille, c'est ni plus ni moins que ce que proposait ce cadre cinquantenaire, spécialiste de l'évènementiel, après que son entreprise eut fait faillite, crise oblige. Outre un CV internet détaillant son expérience et ses aspirations, Jean-Pierre Martin n'a pas hésité à aller démarcher les employeurs éventuels à l'aéroport d'Orly, simplement vêtu d'une pancarte expliquant sa situation. Et s'il avoue que les résultats n'ont pas été à la hauteur de ses ambitions, il confesse avoir encore de nouveaux projets dans les cartons.