Comment réseauter quand on déteste ça ?

Les timides peuvent aussi tisser des liens. © Peter Atkins - Fotolia.com

Rien ne vous oblige à vous rendre dans les pince-fesses, le verre à la main, si vous n'aimez pas parler, papoter. Dans ce cas, privilégiez vos connaissances pour discuter de votre projet professionnel. Pour les introvertis, la possibilité d'échanger via les réseaux sociaux est un formidable apport. Ils permettent de construire son propre marketing, sans quémander un contact quand on n'en a aucune envie.

Isabelle Mounier-Kuhn se souvient d'un DRH, plutôt réservé, qui n'activait son "écho-système" que lorsqu'une piste apparaissait, ce qui ne donnait pas de résultats. Mais en parallèle, il a repris des études en sciences sociales. Par ce biais, à travers des interviews pour son mémoire, il a pu rencontrer beaucoup de personnes dans les entreprises qu'il ciblait.