Indemnités de licenciement 

Les cadres peuvent plus facilement obtenir des indemnités élevées. © Andriy Popov - 123RF
Le licenciement est une situation qui n'épargne ni les cadres ni les agents de maîtrise. Mais face à cette situation, les deux statuts ne sont pas logés à la même enseigne : "un non-cadre touchera comme indemnités de licenciement un cinquième de son salaire mensuel par année d'ancienneté. C'est donc très peu ! Même si au-delà de dix ans d'ancienneté, il faut ajouter deux quinzièmes par année de travail, ce qui équivaut à un tiers du salaire. Pour les cadres, le code du travail ne prévoit rien. Ce sont les conventions collectives qui décident des indemnités de licenciement", détaille Dhiana Badji. Pour Alexandra Manchès, la règle implicite est la suivante : le minimum est un tiers du salaire mensuel par année d'ancienneté dès la première année d'embauche. Mais le montant peut-être supérieur.