Se faire recruter dans une jeune boîte

intégrer une récente structure comporte des risques.
Intégrer une récente structure comporte des risques. © pressmaster - Fotolia

Damien Leclair n'avait que 25 ans quand il décide de claquer la porte de Vodafone pour rejoindre une entreprise de conseil de... 3 personnes. "Je voulais me frotter à une société plus petite car je sentais que je n'étais pas fait pour les grandes structures", explique-t-il 10 ans plus tard. Beaucoup de cadres se disent la même chose : noyés dans la masse, ils passent plus de temps à faire de la politique interne qu'à pratiquer leur métier. Pourtant, ils sont peu à franchir le pas.

Il faut dire que le risque est élevé. D'abord, la stabilité d'un grand groupe est plus rassurante que la précarité d'une jeune TPE. Ensuite, les perspectives de carrière sont incomparables. "C'était probablement le choix le plus décisif de ma carrière, juge-t-il aujourd'hui. Chez Vodafone, j'avais une progression toute tracée." Si cette décision lui a valu des nuits blanches, celui qui est aujourd'hui devenu entrepreneur n'a aucun regret : c'est dans la petite entreprise qu'il a le plus appris.