Assurance : les risques d'entreprise

  
   © endostock / Fotolia

Papy boom oblige, le secteur de l'assurance ne ferme pas les vannes du recrutement. "Les acteurs ont tiré les conséquences de l'arrêt complet qu'ils avaient opéré lors de la crise de 2001. Cela leur avait coûté cher lorsqu'ils avaient tous dû réembaucher en même temps", analyse Mathieu Motillon, manager chez Robert Half Banque & assurance. Et au sein de ce secteur, le métier de souscripteur pour les risques d'entreprise est tout particulièrement porteur. C'est lui qui, au sein des compagnies, coordonne les contrats de grandes entreprises, représentées par des courtiers, avec les directions techniques.

"Des profils ingénieurs, expérimentés ou non, sont recherchés pour bien comprendre les dimensions techniques des dossiers." Une expérience dans le BTP ou les risques industiels sont un plus. Face à la difficulté de recruter, les assureurs assurent la formation des candidats.