Développer votre marque personnelle sur les réseaux sociaux, mode d’emploi

Le réseau social est devenu un vrai quartier général pour le professionnel, il agrège de nombreux services (messagerie, cv interactifs, forums emploi, recommandations, gestionnaires de contacts, groupes interactifs, etc.). Soit l’outil rêvé pour développer sa marque personnelle.

Tous les professionnels et les salariés des entreprises l’ont aujourd’hui compris, créer un profil sur les réseaux professionnels que sont Viadeo ou LinkedIn est un impératif professionnel. Au milieu de la foule, maintenir un profil de type simple CV sur ces réseaux ne vous apportera pas grand-chose, vous devez vous appuyer sur les puissants leviers dynamiques qu’ils proposent.

Mettre en valeur votre marque personnelle, c’est, selon Fadhila Brahimivous différencier et promouvoir votre singularité en utilisant tous les outils de communication à votre disposition pour projeter un message et une image cohérents dans le but d’atteindre votre objectif de carrière et de vie. Les réseaux sociaux sont particulièrement adaptés à condition d'en saisir parfaitement les rouages et les enjeux.

Votre profil est dynamique
Nombreux sont ceux qui pensent que créer un simple profil une bonne fois pour toutes sur les réseaux sociaux est suffisant, et la tentation est grande de confondre les réseaux sociaux avec des hébergeurs de cv en ligne.  De la même manière que votre marque est vivante, le web nouvelle génération – le web 2.0 –  est dynamique, votre profil doit être entretenu régulièrement pour vivre longtemps : un profil statique sur ces réseaux c’est un peu comme une maison abandonnée, elle finira par vous coûter plus cher à réparer que si vous l’aviez gardée correctement entretenue pendant tout ce temps. Les profils de ces réseaux sont peu à peu devenus de vrais journaux dynamiques – à la manière du grand frère Facebook – plus vous serez actif dans vos groupes, plus vous publierez, plus votre profil sera complet, et plus vous apparaitrez sur les pages de vos relations et dans les pages de recherche des réseaux et de Google. 
Dans la stratégie de développement de votre marque, votre profil, comme une grande marque, doit rester haut en couleurs et se démarquer du lot en permanence.

Votre présentation est impeccable
Le premier élément-clé à contrôler, c’est votre présentation, c’est elle qui donne la première impression, dans la vie réelle comme sur le web. Comme tout le monde, je passe plus de temps sur certains profils que sur d’autres, et j’ai remarqué que les profils « gagnants » sont ceux dont la configuration suit à peu près ces règles :

1) Une photo pour la postérité

Une photo de vous est indispensable. Une étude récente de LinkedIn a montré qu’un profil avec photo a sept fois plus de chances d’être cliqué qu’un profil qui en est dépourvu. Les caractéristiques la photo sur fond neutre, très bonne lumière, bien coiffé, chemise, regard fixe et déterminé, bon cadrage avec un espace de liberté autour du visage. Pour ma part, sans photo, je dis NON à toute demande de contact.

2) Flattez le titre de votre profil
J’ai retenu les 3 titres « tueurs » de profil selon Pete Leibman : le titre ennuyeux-bateau (évitez la simple mention de la fonction et de l’entreprise), le titre confus (on doit savoir ce que vous faites par votre titre), et le titre désespéré (à proscrire le trop courant « en recherche active »). Dans votre titre, soyez concret, flatteur et désirable : dites qui vous êtes et ce que vous faites pour les entreprises et pour les gens.


3) Votre profil n’est pas votre CV !

D’abord, remplissez votre profil à 100%, les réseaux sociaux ont horreur du vide. Sans cela, vous ressortirez en bas de classement dans les recherches de LinkedIn par exemple. Indiquez votre lieu actuel de travail. Donnez envie à vos visiteurs d’explorer votre profil, et de vous connaitre. Les réseaux sociaux agrègent de plus en plus de fonctions, donnez des informations pertinentes autres que les simples champs de compétences et de formation habituels.


4) Vous et les milliers de contacts…

Des milliers de contacts c’est bien mais ça finit par faire beaucoup, à moins que vous ne soyez un leader d’opinion ou dans les relations publiques. Quelques centaines de contacts maximum, au-delà de ce nombre vous passerez pour un collectionneur et vous perdez en crédibilité.

Vous êtes un mouton pourpre
Dans votre stratégie de marque personnelle sur les réseaux, le deuxième élément-clé, c’est l’élément différenciateur. Au milieu des milliers d’autres moutons, vous devez devenir le mouton pourpre, comme le dit Dan Schawbel, le « pape » américain du personal branding, car c’est celui qu’on remarque dans le pré. Qu’est-ce qui fait que la marque Michel & Augustin s’est développée aussi vite ? Ce n’est pas les caractéristiques du produit qu’ils vendent, c’est la manière dont ils se sont positionnés qui étaient différente de ce qui se faisait à l’époque, ils ont été copiés depuis mais la marque demeure néanmoins « différente » dans l’imaginaire du consommateur. Définissez très clairement vos valeurs, les marques qui y sont associées dans votre parcours (grandes entreprises, grandes écoles, personnages influents, etc.), vos compétences, vos atouts personnels, tout cela fait de vous une proposition unique ! Sur le long terme, vous gagnerez la fameuse reconnaissance qui doit être votre objectif.

Embrasser la philosophie du web 2.0
Enfin, n’oubliez pas que Viadeo ou LinkedIn n’ont pas vocation à être des réseaux fermés, alors ouvrez grand portes et fenêtres ! Si vous voulez garder certaines informations confidentielles, ne les mettez pas en ligne sur les réseaux professionnels. Ne limitez pas l’accès à votre profil, embrassez la philosophie du web collaboratif, et permettez aux gens de vous contacter et d’échanger avec vous librement.

Autour du même sujet