Les cabinets de recrutement doivent se réinventer

A l'heure où les réseaux sociaux comme Viadeo ou LinkedIn facilitent la recherche d'emploi de milliers de cadres, les cabinets de recrutement auraient-t-ils perdu leur raison d'être ? Pas vraiment. Au contraire, les réseaux sociaux peuvent devenir un atout.

De la distribution aux voyages, en passant par le divertissement et l’information, de nombreux secteurs historiques ont été bouleversés par Internet et les réseaux sociaux. En effet, en tant que public et consommateurs, c’est nous qui détenons aujourd’hui le pouvoir lorsqu’il s’agit d’utiliser l’information pour déterminer nos choix. Les entreprises les plus performantes dans ces secteurs ont su s’adapter ; elles s’engagent désormais dans un véritable dialogue avec leurs clients et leurs différents intervenants, rendant leurs marques plus accessibles et plus humaines que jamais. 

Ce nouveau degré d’intimité a estompé les limites qui séparaient les éditeurs et le public et exige de la part de nombreuses organisations une réactivité et un dynamisme bien supérieurs à ce à quoi elles pouvaient être préparées. Le secteur du recrutement n’échappe à la règle. 

L’apparition de l’informatique personnelle au début des années 1990 a provoqué la migration des dossiers de candidature papier et des carnets d’adresses vers des bases de données numériques. Puis, l’essor des "job boards" à la fin des années 1990 a modifié les relations entre les candidats et les agences. La portée et la visibilité ont progressivement augmenté de part et d’autre, les points d’achoppement se trouvant petit à petit éliminés du processus.

Cet impact s’est trouvé largement amplifié par les réseaux sociaux au cours des dix dernières années. Aujourd’hui, près de la moitié des professionnels se trouvent en effet sur LinkedIn et mettent à jour leur profil, même s’ils ne recherchent pas un nouvel emploi.

Dans un tel contexte, le "petit carnet d’adresses" d’un cabinet de recrutement ne constitue plus un atout, une différence ou un avantage concurrentiel. Pour réussir, il est nécessaire aujourd’hui, comme l’ont toujours fait les principaux cabinets de recrutement, de passer de la simple acquisition de contacts à un engagement et à des conversations avec et entre professionnels.

Les cabinets de recrutement ont commencé à adopter cet engagement de conversation en ciblant trois catégories de public : les employeurs avec qui ils désirent travailler, les consultants qu’ils désirent recruter et les candidats qu’ils veulent placer.

Hays est récemment devenu le premier cabinet de recrutement au monde à atteindre le nombre record d’un million de followers sur LinkedIn, une performance réalisée par moins de 20 autres entreprises. Ces dernières font partie d’un groupe étendu et en croissance rapide de cabinets de recrutement qui pensent et se comportent davantage comme des marketeurs que comme des commerciaux. Adecco, Manpower, MichaelPage et Randstad ont toutes un nombre de followers qui se chiffre en centaines de milliers. Pour Hays, cette réussite est le résultat d’une stratégie concertée destinée à adapter l’entreprise à la montée en puissance des réseaux sociaux et à leur impact sur son activité et son secteur. 

Pour autant, ce beau succès remporté par Hays ne constitue pas une anomalie. D’autres cabinets de recrutement sont en effet susceptibles d’atteindre les mêmes chiffres, sous réserve qu’ils suivent quelques bonnes pratiques simples.



Construire


La première étape pour engager votre auditoire sur les réseaux sociaux consiste à amener ses membres à se rencontrer. Sur LinkedIn, la page entreprise de votre organisation et les connexions de vos salariés représentent deux des principales sources d’informations de votre auditoire. 

À l’ère des réseaux sociaux, les Followers constituent un atout important pour de nombreuses entreprises. Une Page Entreprise à jour, mettant l’accent sur les priorités que s’est fixée votre organisation, les types de clients avec qui vous travaillez et les postes pour lesquels vous pouvez fournir des candidats, s’avère en effet décisive. D’après nos recherches, les followers d’une entreprise sont davantage susceptibles, à 95 %, de répondre à un In Mail émanant de cette même entreprise que les non-followers. Par ailleurs, ils sont plus de deux fois plus enclins à la recommander, et plus de 60 % d’entre eux partagent du contenu publié par cette entreprise sur les réseaux sociaux.

Les cabinets de recrutement devraient encourager leurs consultants à définir des profils intéressants et à construire des réseaux de contacts pertinents dans leurs domaines de spécialisation, et ce de façon permanente, et non pas uniquement lorsque des opportunités valables se présentent. Ils pourront ainsi rechercher les professionnels bénéficiant des compétences et de l’expérience requises que vous avez l’habitude de placer, ou bien rejoindre des discussions au sein de groupes LinkedIn. En l’espèce, l’idée est d’apporter des informations de valeur aux professionnels auxquels ils souhaiteront s’associer, notamment des actualités intéressantes concernant leur secteur d’activité, des recherches, des expériences pertinentes ou tout autre contenu engageant.



Engager

Imaginez votre entreprise comme un éditeur de magazine ou de journal, les followers représentant vos lecteurs ou, plus précisément, vos abonnés, autrement dit les personnes qui reçoivent chaque numéro et ressentent une réelle affinité avec votre marque. Ils représentent pour vous le meilleur moyen de capter des lecteurs plus occasionnels ou ceux qui feuillettent un numéro oublié sur un siège dans le train.

Le contenu que vous développez et que vous publiez au travers des réseaux sociaux est donc essentiel pour alimenter vos lecteurs habituels ainsi que pour attirer de nouveaux followers et les engager. Naturellement, si vous souhaitez amener vos followers actuels à partager ce contenu avec des tiers et faire de ces tiers de nouveaux followers en étendant par là-même votre réseau de clients potentiels, le contenu se doit d’être suffisamment convaincant. Sinon, il ne sera rien d’autre qu’un peu plus de bruit. Cela suppose donc un investissement en termes de temps et d’efforts afin de rendre tout ce que vous produisez intéressant et pertinent pour le public que vous visez. Cela implique également d’utiliser votre Page Entreprise, les groupes LinkedIn ainsi que vos propres salariés pour étendre la portée de votre contenu, en le partageant avec les connexions de ces derniers.



Recruter

Lorsqu’un cabinet de recrutement a mis en place un vivier de candidats potentiels de référence et noué un dialogue avec eux grâce à un contenu approprié, la dernière étape, qui est également la plus importante, s’en trouve grandement facilitée. Avec une base de followers croissante et engagée, les offres d’emploi peuvent être lancées directement dans les conversations en cours entre personnes connectées. Elles ne servent plus alors uniquement de point de départ pour établir une conversation en tentant de gagner, dans le même temps, la confiance du candidat. 

Nous ne savons pas encore quelle sera la prochaine révolution à laquelle nous devrons faire face dans le secteur du recrutement, mais les entreprises les plus promptes à s’adapter seront très probablement encore là lorsque surviendront les prochains grands changements.

Recrutement / Réseaux sociaux