Quelle organisation pour la formation professionnelle en 2017 ?

Comme la plupart des secteurs, le marché de la formation professionnelle est en pleine effervescence et connaît une disruption sociétale, technologique et économique. Alors comment réagir et s’organiser en 2017 pour s’adapter à ce marché en pleine évolution ?


La formation devient stratégique

On a longtemps reproché à la formation, de manière plus appuyée encore ces dernières années, de ne s’adresser qu’aux personnes….déjà formées. Avant la réforme du 5 mars 2014, plutôt qu’anticiper les besoins réels des salariés, la formation intervenait plus en réponse à des demandes spécifiques. Les cadres ou hauts potentiels étaient, en effet, davantage formés alors que d’autres ne recevaient que les formations absolument nécessaires pour des questions techniques ou légales.

Aujourd’hui la donne est différente : ayant pour obligation de former tous les collaborateurs, l’entreprise doit recentrer la fonction formation au cœur du dispositif RH, en soutien de la stratégie globale, notamment à travers deux missions :  le dialogue social (la mise en place des entretiens professionnels a permis de favoriser le dialogue social et de faire le lien entre la stratégie de l’entreprise et les besoins réels des salariés) et la construction pédagogique avec les organismes de formation. En 2017, la formation devient un outil stratégique central.

 

Une gestion administrative allégée pour gagner du temps


Tout responsable de la formation le sait et le vit au quotidien : la gestion administrative de la formation est extrêmement lourde, chronophage et à faible valeur ajoutée. Celle-ci pèse sur les départements formation qui ne disposent plus du temps nécessaire pour se consacrer à leur cœur de métier.

Grâce aux nouvelles technologies et aux systèmes collaboratifs, il est désormais possible d’optimiser la gestion administrative, en évitant l’externalisation, trop coûteuse, et la gestion interne qui n’est plus d’actualité au regard des nouveaux enjeux. 

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère où l’ensemble des acteurs impliqués (entreprises, organismes de formation, OPCA…) peuvent travailler de manière collaborative tout en se recentrant sur leur cœur de métier. Toutes les tâches administratives liées à la formation peuvent, désormais, être centralisées et gérées sur des plateformes d’échanges très intuitives. La mise en place de tels systèmes qui permettent également la signature électronique et la dématérialisation des documents etc… accompagnent les entreprises dans leur cheminement vers la digitalisation.

 

Le maintien de la qualité tout en réduisant les coûts


"Réduire les coûts" et "augmenter la qualité" sont deux objectifs habituellement contradictoires. Les directions achats ou financières exigent une réduction stricte des coûts de gestion et d’achats des formations alors que les Ressources humaines ou pôles formation, qui n’ont pas du tout la casquette de négociateur ou le temps imparti (du fait notamment des lourdeurs de gestion du dispositif global) se focalisent davantage sur la qualité des formations et l’innovation pédagogique.

Nous étions, jusqu’alors, dans une impasse, dont chacun n’avait d’autre choix que de se satisfaire. Mais aujourd’hui, il est possible de réconcilier ces deux exigences autour d’un même projet : se former mieux en dépensant moins.

Comment ? Des solutions existent pour centraliser et mutualiser tous les achats disséminés, sur lesquels, faute de volume unitaire, il est impossible de faire des économies. En mutualisant les achats de formations, l’ensemble des utilisateurs peuvent bénéficier d’un volume d’achat supérieur et ainsi améliorer la performance de l’entreprise via deux leviers : l’augmentation de la qualité et la réduction des coûts d’achats. Ces outils informatisés, qui tracent en temps réel toutes les données formation, permettent aux responsables formation de se consacrer entièrement au pilotage de leur activité formation.


L’union fait la force

Les nouvelles possibilités apportées par les outils technologiques, les nouveaux modèles économiques et la créativité des acteurs créent de nouvelles pratiques sources de valeurs additionnelles, pour l’ensemble des parties.

Aujourd’hui, avec le développement fulgurant des réseaux sociaux mais aussi des espaces de travail partagés, des webinars etc… de plus en plus d'entreprises perçoivent les avantages de l'innovation collaborative et ont compris que ce n’était pas une option, mais une nécessité aussi bien pour développer leur croissance que leur notoriété. Mais qui dit innovation collaborative dit plateforme collaborative, indispensable pour centraliser toutes les informations, partager les connaissances des uns et des autres, mutualiser les achats et simplifier les échanges entre les différents acteurs.

Sur un marché de la formation en perpétuel mutation, les responsables formation ne peuvent plus être isolés et doivent absolument entrer dans cette logique de communauté et de collaboration. Car par les systèmes collaboratifs, il est aujourd’hui possible de faire mieux tout en faisant moins cher, pour le bénéfice de tous.

       

Innovation / Réseaux sociaux

Annonces Google