Le digital RH : la digitalisation des recrutements

Si un secteur a le vent en poupe, c'est bien la e-RH. Les regards se tournent de plus en plus vers ce domaine en proie à une mutation profonde.

Après les modèles de CV en ligne, les tutoriels de création de lettres de motivation ou encore les sites de petites annonces, la RH fait un pas de plus vers le numérique. Bien que cette transformation numérique soit lente, elle impacte déjà plus ou moins la vie privée et les données personnelles de chaque candidat. En effet, l’accès à des millions de données parfois personnelles peut poser un problème éthique sur les critères de sélection des candidats.

Il semble en effet, difficile aujourd’hui, de proposer un poste ou de postuler à une offre d’emploi sans passer par le web ou sans posséder de dossier de candidature entièrement numérisé. Les documents numériques facilitent le travail des recruteurs tout comme les recherches d’informations complémentaires sur les réseaux sociaux. L’envoi de CV vidéo est devenu une pratique courante tout comme l’entretien virtuel.

Les tests psychométriques vont apporter des indices complémentaires pour prendre de bonnes décisions. La digitalisation va donc venir consolider pour gagner en qualité et en productivité, mais surtout pour simplifier la tâche du recruteur.

Le Snapchat ou recruter via une application

Les réseaux sociaux ont créé un véritable tournant dans les méthodes de recrutement RH. Les anciennes techniques fonctionnent toujours comme la consultation de sites spécialisés, mais aujourd’hui, de plus en plus de jeunes entreprises, privilégient les réseaux et les applications pour toucher un maximum de demandeurs d’emploi.

L’application Snapchat est un exemple flagrant de cette digitalisation du recrutement. Elle fait partie du quotidien de près de 80% des jeunes adultes de moins de 26 ans. Cette application se présente comme une solution adaptée pour les marques de séduire une nouvelle génération de candidats.

De grandes marques telles MacDonald ou Taco Bell utilisent l’application pour des recrutements massifs à l’échelle nationale. La chaîne de fastfood doit en effet, trouver environ 250 000 nouveaux contrats saisonniers pour l’été 2017. Taco Bell a bien compris le potentiel de Snapchat qui permet de créer de contenus à partager. L’entreprise cherche en effet, à recruter ses futurs stagiaires parmi ses abonnés pour assurer l’embauche de personnes dévouées à la marque.

La capacité de géolocalisation intégrée à Snapchat est un autre filon de l’application qui peut être exploitée en recrutement. Il est ainsi possible de recruter des profils adaptés à des postes stratégiques directement au sein des universités et des facultés. Snap Map est une fonctionnalité de l’application qui permet de diffuser des évènements récents ou à venir dans une zone précise. C’est un excellent moyen de garantir le succès des salons du recrutement, mais également de générer un lien social solide et durable.

Les logiciels et les plateformes de recrutement

Conscients de l’enjeu de la digitalisation du recrutement, de nombreuses start-ups se sont lancées dans la création et le développement de logiciels de recrutement. Ce type de logiciel est un atout considérable et apporte une plus-value sur la sélection des candidats. Ils sont pour la plupart, accessibles via Internet et proposent une solution intuitive pour gérer les recrutements et valoriser les bases de données CV. Des essais gratuits sont offerts pour tester des outils de gestion des talents.

Le recrutement de candidats connaît une véritable révolution avec les réseaux sociaux professionnels qui laissent entrevoir toutes les possibilités 2.0 offertes par le secteur. Ces plateformes d’embauche facilitent la mise en relation et la rencontre des candidats et des recruteurs. Ce paradis des recruteurs favorise également la cooptation qui est déjà un vecteur essentiel de la recherche d’emploi.

Autour du même sujet