Choisir sa Sécurité sociale étudiante

Lorsqu'une personne s'inscrit dans un établissement d'enseignement supérieur, elle relève de la Sécurité sociale étudiante. Selon son âge, une cotisation annuelle lui sera demandée au moment de son inscription. La situation des parents et l'âge de l'étudiant peuvent permettre de bénéficier d'une exonération.

Pourquoi une sécurité sociale étudiante ?

À la naissance, chaque enfant est considéré comme un ayant-droit d'un de ses parents ou des deux. Il peut le rester jusqu'à ses 21 ans s'il ne peut bénéficier à titre personnel d'une protection sociale. Dès ses 16 ans et s'il est inscrit dans un établissement d'enseignement supérieur, l'enfant ne dépend plus de ses parents : il relève de la Sécurité sociale étudiante.

Qui doit souscrire une sécurité sociale étudiante ?

Tous les étudiants âgés de 16 à 28 ans doivent en principe souscrire une Sécurité sociale étudiante. Cependant, des exceptions existent, et certains étudiants ne sont pas soumis à l'affiliation. Parmi ces étudiants dispensés, il y a les ayants droit d'un conjoint non étudiant, les salariés, les enfants d'agents SNCF, de travailleurs non salariés ou de militaires, et les étudiants étrangers (hors Espace économique européen).

Prix de la sécurité sociale étudiante

Le montant de la Sécurité sociale étudiante change chaque année mais elle est la même dans toutes les Sécurités sociales étudiantes. Son prix est fixé au cours de l'été qui précède chaque rentrée universitaire. Pour l'année universitaire 2014/2015, la cotisation de la sécurité sociale étudiante s'établit à 213 euros. Elle doit être réglée au moment de l'inscription dans l'établissement d'enseignement supérieur sélectionné.
Les étudiants qui ont entre 16 et 19 ans durant l'année universitaire bénéficient de la sécurité sociale étudiante gratuitement. La gratuité est étendue à l'ensemble des boursiers.

Quelle sécurité sociale étudiante choisir ?

Pour la gestion de la sécurité sociale, les étudiants peuvent choisir entre la Mutuelle des étudiants (LMDE) ou l'une des mutuelles étudiantes locales membres du réseau national emeVia. Ces mutuelles sont les suivantes : la MEP, la MGEL, la SMEBA, la SMECO, la SMENO, la SMERAG, la SMEREB, la SMEREP, la SMERRA et VITTAVI.
Pour faire le bon choix, l'étudiant doit analyser les contrats et les modalités de remboursement, et connaitre ses besoins. Il faut savoir que ces mutuelles étudiantes proposent la Sécurité sociale mais aussi la complémentaire santé. Selon les situations, il peut être économique de coupler les contrats.

Santé au travail