Devenir gendarme

Motard, maître-chien, gendarme mobile, membre du GIGN, de la Garde républicaine ou de peloton de haute montagne... La gendarmerie offre de nombreux métiers passionnants et valorisants. Devenir gendarme, c'est donc opter pour un métier utile : de la surveillance à la libération d'otages en passant par les missions de sauvetage en altitude. Mais comment devenir gendarme ? A quoi faut-il s'attendre au quotidien ?

Gendarme : des métiers divers

Avant de devenir gendarme, mieux vaut savoir quelles sont les missions qui peuvent lui incomber. Un gendarme est un militaire présent aux côtés des citoyens. Il peut être amené à relever des infractions, constater les crimes et enquêter afin de les élucider. Le gendarme peut également être chargé de garantir la sécurité publique. A ce titre, il effectue des contrôles routiers et participe aux opérations de secours. L'assistance peut avoir lieu aussi bien sur les routes que dans les campagnes, ports et aéroports.
En tant que militaire, le gendarme peut aussi se voir confier des missions à l'étranger pour glaner des renseignements, protéger des personnes ou procéder à des contrôles sur les armes conventionnelles et nucléaires.
Devenir gendarme représente pour certains un rêve et l'exercice d'un métier passion. Car ceux qui fonctionnent à l'adrénaline pourront éventuellement intégrer l'élite de la gendarmerie, le GIGN, Groupement d'intervention de la Gendarmerie nationale, la brigade fluviale, voire le peloton de gendarmerie de haute montagne. Les métiers ici sont plus spécifiques. Pour devenir pilote, maître-nageur sauveteur, parachutiste ou spécialiste de haute montagne, il faut suivre des formations complémentaires.

Devenir gendarme : recrutement sur concours

Pour s'engager dans la gendarmerie, il n'est pas nécessaire d'être bardé de diplômes. C'est sur concours que s'effectue la sélection. Avant d'envisager ce concours, il faut remplir quelques conditions. Le candidat doit être de nationalité française, avoir entre 18 et 35 ans et être titulaire du baccalauréat. Le candidat peut alors passer le concours de sous-officier de la gendarmerie. Suivra une année de formation dans une école de gendarmerie. Ceux qui obtiennent le concours de sous-officier du corps de soutien technique et administratif se verront dispenser une formation plus courte, comprise entre 24 et 37 semaines.

Accéder au métier de gendarme

Intégrer la gendarmerie est tout à fait accessible aujourd'hui. En effet, les recrutements devraient être assez nombreux dans les années à venir de façon à renforcer les effectifs et renouveler les agents qui partent en retraite. Un bon moyen de débuter et de savoir si le souhait de devenir gendarme se confirme est de commencer par du volontariat. Il faut enfin savoir que les possibilités d'évolution au sein de la gendarmerie sont considérables. Les multiples concours internes permettent de monter en grade rapidement.

>> Voir aussi : salaire d'un gendarme

Métiers