Chez Tommy Hilfiger, le logo plus puissant que la direction

sans un logo bien visible, les vêtements tommy hilfiger ont perdu leur clients.
Sans un logo bien visible, les vêtements Tommy Hilfiger ont perdu leur clients. © Kayros Studio - Fotolia.com

Toucher à son identité visuelle peut parfois se révéler périlleux pour les marques, comme l'a récemment illustré la levée de bouclier consécutive au changement de logo de Gap. Mais l'expérience d'une autre marque de prêt-à-porter est encore plus amère. A partir de 1999, les ventes de Tommy Hilfiger souffrent beaucoup. Une remise en cause s'impose, mais les choix ne se sont pas révélés pertinents.

Parmi la batterie de mesures initiée à cette époque, le patron de la marque décide de réduire au maximum la visibilité du logo rouge-blanc-bleu tout en montant en gamme. L'ambition est de se rapprocher des marques de luxe. Or, l'identité de Tommy Hilfiger auprès de ses clients, qu'ils soient BCBG ou de banlieue, réside avant tout dans ce logo qui signent tous ses vêtements. Après deux ans de tâtonnement, la marque revient à ses fondamentaux et décide d'arborer à nouveau fièrement son logo.