Ucar s'en prend (symboliquement) aux pauvres

les slogans choc d'ucar assurent une notoriété inégalable au loueur de voitures.
Les slogans choc d'Ucar assurent une notoriété inégalable au loueur de voitures. © Ucar

"Les pauvres sont dégueulasses. Ils polluent" Ainsi commence en 2008 une publicité pour Ucar, autre société de location de voiture. La phrase choc est suivie d'un slogan presque politique : "Le droit à la voiture propre, pour tous", puis d'un argumentaire : les voitures anciennes, détenues par des foyers qui ne peuvent s'acheter des véhicules neufs, polluent davantage que les modèles récents. Le tout doit promouvoir la nouvelle offre de location à 150 euros par mois.

Diffusée sur une pleine page dans différents quotidiens, la campagne se veut une déclinaison du fameux "salauds de pauvres" de Coluche. Elle provoque pourtant un tollé. Martin Hirsch, alors haut-commissaire aux solidarités actives dénoncent "ces types (...) qui essaient de se faire de l'argent sur le dos des pauvres".