Des salariés épanouis au travail, mais prêts à quitter leur entreprise

Les employés et cadres intermédiaires sont 57 % à s'épanouir "la plupart du temps" ou "complètement" dans leur travail. C'est ce qui ressort de la double enquête menée par l'éditeur de logiciels SHL, en partenariat avec Top Management et Net-Iris, et qui confrontent des points de vue de dirigeants et de salariés. La moitié des salariés interrogés affirment par ailleurs pratiquer "complètement" ou "pratiquement" le métier qu'ils souhaitent, la crise n'ayant pas eu d'impact majeur sur leurs attentes vis-à-vis de leur entreprise. Plus précisément, ils sont 25 % à rechercher une stabilité dans leur entreprise, 26 % à tenter de plus en plus de concilier vie privée et vie professionnelle et 24 % rechercher une entreprise qui partage leurs valeurs.

En effet, si 62 % des dirigeants se considèrent à l'écoute de leurs employés et si 49 % estiment s'investir dans le développement des salariés, près d'un salarié sur deux indique que le management est "parfois", "peu", voire "pas" à l'écoute. Et 60 % des personnes interrogées trouvent que leur entreprise s'investit de "peu" à "pas du tout" dans leur épanouissement personnel.

Aussi, 56 % des salariés pensent chercher un nouveau poste lorsque la situation économique sera meilleure, idée que partagent les dirigeants : 53 % d'entre eux estiment que leurs cadres vont partir à la reprise. La promesse d'une meilleure rémunération pousserait 48 % des salariés à quitter leur entreprise, la possibilité d'un meilleur équilibre entre vie pro et vie privée pourrait convaincre en 36 % et la possibilité de créer leur entreprise intéresserait 31 % des salariés à quitter leur emploi.

Autour du même sujet