Conventions collectives de la propreté et de la restauration collective : reprise obligatoire du personnel

Certains salariés ne risquent pas de prendre la porte en cas de changement de prestataire. © tostphoto - 123RF
En cas de changement de prestataire (notamment suite à un marché public), certains salariés peuvent craindre pour leur poste et avoir peur de subir un licenciement. Pour pallier à cette situation, la convention collective des entreprises de propreté prévoit la continuité du contrat de travail lors de l'arrivée d'un nouveau prestataire. 
Cette disposition s'applique aux techniciens et aux agents de maîtrise qu'ils soient titulaires d'un CDI ou d'un CDD.
Il existe une disposition similaire dans la convention collective de la restauration collective.