Le manque d'écoute

préférez laisser la direction de l'échange au recruteur.
Préférez laisser la direction de l'échange au recruteur. © Photomontage JDN / Hemera / Thinkstock

Qui n'a jamais été tenté, sous le poids du stress, de prendre immédiatement la parole et en profiter pour déballer un speech appris par cœur ?

Une tentation dont vous devrez cependant vous départir car, comme le préconise Guillaume Colein : "il est préférable d'écouter le recruteur avant de prendre la parole". Il vaut mieux en effet laisser la direction de l'entretien à un recruteur qui, dans le cas contraire, "considèrera que vous n'êtes pas à l'écoute." Un défaut très préjudiciable lorsque l'on postule notamment à une fonction commerciale, pour laquelle la capacité d'écoute est primordiale, mais aussi à toute fonction support.